fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Édito BIENVENUE AUX INVESTISSEURS ÉTRANGERS

Dans mes éditos, j’ai très souvent affirmé ne jamais évoquer de sujets politiques et j’ai prouvé qu’un journaliste peut développer des sujets économiques sans ambiguïté ni polémiques.

Dans cette édition d’avril 2022, je me fais l’écho du prébilan du Plan d’accélération de la transformation. Qui n’est pas intéressé par le sujet ? N’est-ce pas de lui dont dépendent, en partie, les investissements, les avancées, les perspectives, les progrès et autres prospectives ? Ces constats ne sont-ils pas des influenceurs stratégiques pour des investisseurs potentiels ? Je suis convaincue que oui. Il est important de diffuser ces renseignements. L’information prend de la valeur par son utilisation. La diffusion se définit par la communication de ladite information et peut prendre plusieurs formes. Selon moi, la communication doit être adaptée au profil du lecteur. La diffusion de l’information demande à être pensée et doit faire l’objet d’une politique déterminée en amont selon la ligne éditoriale fixée. Il s'agit bien du positionnement du journal des Échos de l’Éco.

Vous lirez également le reportage réalisé à l’occasion de l’ouverture et de l’inauguration officielle de l’hypermarché Carrefour-Prix Import. L’arrivée de ce géant de la distribution prouve l’intérêt porté au marché du Gabon par les investisseurs étrangers. Le niveau d’exigence imposé par ce leader (5e à l’échelle mondiale) correspond à la demande du marché national. Monsieur Bernard Azzi a su se montrer à la hauteur en osant investir, en défiant toutes les contraintes, en motivant ses équipes, en bouleversant les habitudes et en appliquant les bonnes méthodes. Le résultat est plus que prometteur.

 À cette occasion, et en parallèle, Monsieur Pascal Houangni Ambouroue, ministre de la Communication, a signé un accord-cadre avec Prix Import au profit de la chaîne de télévision Gabon 1re. La vétusté du plateau du journal télévisé et la cellule de production audiovisuelle du ministère nécessitent en effet d’apporter des solutions de réhabilitation, voire de réfection. Ces partenariats public-privé sont des opportunités à saisir. Viendra ensuite l’étude des contenus des programmes, des offres de services qui devront répondre aux recommandations du PAT.

Autre vecteur d’intérêt, et non des moindres, un industriel du bois s’implante à Mayumba. Il s’agit d’AEH, African Equatorial Hardwoods. Cet acteur de référence dans ce domaine répond à une logique industrielle et commerciale en phase avec la stratégie du Gabon qui consiste à renforcer la création de valeur ajoutée, à générer de l’emploi local en respectant les contraintes pour préserver l’environnement.

Ces différents IDE sont d’importants contributeurs au profit du développement du Gabon. Ce sont ces industriels qui apportent, entre autres, les transformations techniques qui accompagnent la croissance de la production associée à l’idée de progrès économique et social. Bonne lecture.

le 11 avril 2022

Anne-Marie Jobin

Investissement, PAT, Carrefour-Prix import


Plus d’articles dans Édito BONNE RENTRÉE À TOUTES ET À TOUS

Édito par Anne-Marie Jobin

8 septembre 2022


LES DÉPARTS EN CONGÉS ANNUELS SONNENT L’HEURE DES GRANDES MIGRATIONS

Édito par Anne-Marie Jobin

17 juillet 2022


L’INDUSTRIE LOCALE SE DÉVELOPPE

Édito par Anne-Marie Jobin

13 juin 2022

© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales