fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Dossier UNE NOUVELLE ÉTAPE DU DÉVELOPPEMENT DE PRIX IMPORT

5 avril 2022, l’inauguration de l’hypermarché Carrefour-Prix Import du centre-ville s’est déroulée en présence des autorités gouvernementales et des élus nationaux. Madame le maire de Libreville a honoré de sa présence cette belle cérémonie. Enfin, après plusieurs semaines de travaux sur le site, une délégation du groupe Carrefour menée par Monsieur Patrick Lasfargues, directeur exécutif de Carrefour partenariat international, a participé à l’événement.

Patrick Lasfargues, directeur exécutif de Carrefour partenariat international et Bernard Azzi, président directeur général du groupe Carrefour Prix Import

Ce 9e magasin Carrefour du quartier du bord de mer est conçu et géré par Prix Import. Il occupe une surface totale de 6 000 m2, hypermarché, parking et espaces verts inclus. Ce nouveau magasin représente un investissement de 10 mds de FCFA en termes de travaux, d’infrastructures et d’équipements.

 Cet investissement important témoigne de l’engagement et la confiance des dirigeants de Prix Import dans la croissance du Gabon.

 L’hypermarché Carrefour-Prix Import s’étend sur une surface commerciale de 3 000 m2. Les consommateurs y trouveront plus de 22 000 produits différents tels que des produits d'épicerie, cosmétiques, textiles, produits ménagers et électroménager. La cave et le rayon boissons offrent le plus grand choix de produits à Libreville. 3 000 produits de la marque Carrefour complètent l’offre marchandises.

Dans la zone des produits frais, tous les rayons sont proposés : poissonnerie, fromage, charcuterie, boucherie, fruits et légumes. Des professionnels maison fabriquent chaque jour des plats cuisinés au rayon traiteur, de la pâtisserie et des viennoiseries dans la boulangerie.

Prochainement, le Carrefour-Prix Import centre-ville sera doté d’une galerie commerciale qui accueillera des marques internationales telles que Gemo, Etam, Mango et bien d’autres.

Ce nouvel espace commercial est la réponse à la demande grandissante des Gabonaises et des Gabonais, qui souhaitent bénéficier d’un large choix de marques et de produits accessibles, aux standards internationaux.

Bernard Azzi, président-directeur général de Prix-Import, explique : « Ce nouveau magasin Carrefour est le 9e à Libreville, ce qui illustre le déploiement de notre stratégie au Gabon. Depuis décembre 2021, nous avons ouvert 8 magasins, dont le premier au Bas de Gué-Gué puis Okala, SNI, Golf, Damas, N’Zeng Ayong et Port Owendo. Le succès du changement d’enseigne des premiers magasins Carrefour Market, marque de référence, a été immédiat. Cette offre diversifiée et de qualité à des prix maîtrisés répond aux attentes de nos clients ».

« Des dizaines de fournisseurs gabonais sont référencés chez Carrefour-Prix Import. Grâce à Carrefour et à Carrefour Market, nos partenaires locaux trouveront des débouchés supplémentaires qui leur permettront de développer leurs activités, c’est l’une de nos priorités », ajoute le directeur opérationnel de Prix Import.

1 200 collaborateurs travaillent aujourd’hui chez Carrefour-Prix Import et plus de 1 200 heures de formation, à tous les niveaux et dans tous les secteurs, ont été assurées par les experts métiers du groupe Carrefour.

BREF HISTORIQUE DU GROUPE CARREFOUR

Premier supermarché Carrefour ouvert à Annecy en 1960

L ’histoire de Carrefour commence en 1959 par la rencontre de deux familles d’entrepreneurs français. Michel Fournier est propriétaire d’un magasin de 200 m² et la famille Badin-Defforey est grossiste alimentaire. En 1960, ils ouvrent un supermarché de 850 m². Le 15 juillet 1963, inspirés par les États-Unis, ils inaugurent en région parisienne le premier hypermarché d’une surface de 2 500m², avec 400 places de parking, et proposent un choix démultiplié de références. Le logo Carrefour est entériné en 1960. Le 16 juin 1970, l’entrée en bourse de Carrefour est une première dans le secteur de la distribution. 13 ans après l’ouverture du 1er magasin, le groupe Carrefour s’internationalise, sous différentes enseignes. En 1992, Carrefour investit dans la qualité et la sécurité de ses produits et lance des « Filières qualité Carrefour » en mettant en vente des produits biologiques afin de répondre à l’évolution des préoccupations des consommateurs. Cinq ans plus tard, Carrefour lance la marque « Reflets de France » et poursuit son expansion à l’international. Dès l’an 2000, le groupe se lance dans le commerce en ligne. C’est en 2013, en s’associant au groupe CFAO, que le groupe Carrefour s’exporte en Afrique.

Aujourd’hui, fort d’un réseau multi-formats de 13 900 magasins dans près de 40 pays, le groupe Carrefour est un des leaders mondiaux du commerce alimentaire. L’entité Carrefour partenariat international gère l’ensemble des partenaires franchisés du groupe Carrefour dans le monde, actifs dans 39 pays avec 1 950 magasins. En 2021, Carrefour a réalisé un chiffre d’affaires de 81,2 mds d’euros. Son réseau de magasins intégrés comptabilise plus de 320 000 collaborateurs qui contribuent à faire de Carrefour le leader mondial de la transition alimentaire pour tous, en offrant chaque jour une alimentation de qualité, accessible partout et à un prix raisonnable. Au global, plus de 500 000 personnes travaillent sous enseigne Carrefour dans le monde.

MAGASIN CARREFOUR PRIX IMPORT CENTRE VILLE EN IMAGES

L'INAUGURATION EN IMAGES

Question posée à son Excellence Madame Aline YOUNES – ambassadrice du Liban au Gabon & à son Excellence Monsieur Alexis LAMEK – Ambassadeur de France au Gabon

Excellences, Madame, Monsieur, vous avez honoré de votre présence l’inauguration du nouvel hypermarché Carrefour – Prix Import de Libreville. Vous êtes indirectement concernés par le fait que Monsieur Bernard Azzi, PDG et initiateur des magasins Carrefour – Prix Import, est d’origine libanaise, détenteur de la nationalité gabonaise et française, ce qui fait de lui un homme particulièrement cosmopolite.

Échos de l’Éco : Que symbolise pour vous l’arrivée de ce géant de la distribution au Gabon et que vous inspire cet exemple de multiculturalisme ?

Madame Aline Younes, ambassadrice du Liban au Gabon

Le parcours de Bernard Azzi est emblématique de la réussite de centaines de Libanais dans le monde. Cependant, concernant cet illustre personnage, son choix s’est porté sur le Gabon il y a bien longtemps, il y a créé l’enseigne Prix Import, s’est adapté à ce pays d’accueil, s’est approprié sa culture. Il en est même devenu citoyen. Il est le pourvoyeur de centaines d’emplois, se tient toujours au fait de l’actualité et reste à l’écoute des besoins de ses clients. Sa réussite fait écho dans d’autres sphères, jusqu’en France, auprès de Carrefour avec qui il travaille depuis 5 ans pour réussir, aujourd’hui, l’ouverture de cet hypermarché de Libreville. Cet aboutissement incarne parfaitement les hommes d’affaires libanais qui ont la dextérité et le courage d’aller de l’avant, de relever les défis, qui n’hésitent pas à s’expatrier, à discerner les besoins d’un pays et à en saisir les opportunités, en s’appliquant toujours à respecter le mode de vie et la culture de leur pays d’accueil. C’est ainsi qu’ils participent, comme Monsieur Azzi, à l’essor de l’économie, notamment du Gabon. Ce sens profond de l’adaptabilité et de la transférabilité intéresse des investisseurs extérieurs potentiels. C’est un atout considérable. Les Libanais savent construire et créer des ponts dans le milieu des affaires qui, par ricochet, conduisent à un rapprochement des cultures et ouvrent un dialogue qui pouvait paraître improbable au départ. Ce partenariat en est la preuve. En effet, ce joint-venture s’inscrit parfaitement dans les perspectives gouvernementales du PAT qui visent à réduire la dépendance du pays, notamment dans le domaine agroalimentaire. Il sera aussi, à n’en pas douter, un appui pour exporter les produits gabonais, et ce, à l’échelle mondiale. Carrefour ne s’implique pas à sens unique. Cette prestigieuse enseigne mondiale ouvre une porte en restant à l’écoute des propositions d’exportation de produits gabonais tels que le piment, les ananas, les avocats et bien d’autres. Il s’agit là d’industrialiser ces filières, un programme qui entre également dans le PAT du Gabon.

Je souhaite conclure ce bref propos en vous disant ma fierté de partager la même nationalité que Monsieur Azzi dont je salue le parcours et que je félicite sincèrement.

Monsieur Alexis Lamek, ambassadeur de France au Gabon

Cette opération est une très belle illustration de la réalité des relations qu’entretiennent la France et le Gabon. Carrefour est une enseigne française prestigieuse qui s’inscrit au cinquième rang des distributeurs mondiaux, hors e-commerce. Son implantation profitera aux Gabonais parce que les exigences qualitatives des produits, des standards en matière d’hygiène et de relation avec la clientèle sont des paramètres qui bénéficieront directement aux consommateurs. Par ailleurs, l’arrivée de Carrefour ne peut qu’accroître l’attractivité du Gabon aux yeux des investisseurs français et étrangers.

Je pense également que cet événement peut développer l’accès à nos marchés réciproques au profit des entreprises de nos deux pays. Et en particulier, comme l’a souligné Monsieur Lasfargues, directeur exécutif des magasins Carrefour pour les partenariats à l’international, les producteurs gabonais pourront bénéficier de la centrale d’achats de Carrefour sous des conditions du respect des normes imposées. Cela contribuera donc à mieux faire connaître les productions gabonaises sur le marché français. C’est ce genre d’opération qui contribue à renforcer encore la relation entre la France et le Gabon, ce dont on ne peut que se réjouir.

Ce n’est pas un hasard si Carrefour s’installe au Gabon. Nous sommes ici dans un pays qui connaît l’excellence française et le niveau d’exigence élevé qui correspond à l’offre de Carrefour. Mais l’arrivée de ce géant de la distribution, c’est aussi la reconnaissance des qualités extraordinaires de Bernard Azzi, qui a su porter son entreprise au niveau des standards très exigeants de l’enseigne Carrefour, standards en termes de qualité, de services et de performances. Ainsi, c’est le travail inlassable d’un homme qui est consacré dans cette magnifique réalisation et je profite de votre publication pour lui rendre un hommage particulier.

CE QU'ILS EN PENSENT

Ce reportage est hors du commun. L’accessibilité aux personnes chargées des étals et autres rayons proposés par le Carrefour Prix Import du centre-ville est aussi facile et agréable que de déambuler dans les allées de cet hypermarché. Aux questions : que représente pour vous ce magasin et qu’est-ce qui a changé depuis que Prix Import est devenu Carrefour ? La réponse n’est pas concertée, mais elle est unanime :

« Ce magasin, c’est aussi notre bébé. Nous n’avons pas compté nos heures pour contribuer chacun à sa façon afin que Prix Import devienne ce magasin Carrefour. Notre implication nous motive et nous donnons le meilleur de nous-mêmes. Ce qui a changé, ce sont les méthodes de production et de vente. Elles sont plus aisées parce que nous travaillons dans un espace confortable, avec des outils et des matériels neufs, modernes, qui répondent à des normes, qui respectent l’hygiène, font gagner du temps et préservent l’ensemble des produits proposés à la vente. »

Laurent, chef traiteur et responsable de la boulangerie

Avec ce magasin, nous sommes montés en gamme et avons élargi les choix des produits. Nous cuisinons trois plats du jour à base de poisson et/ ou viande, composés exclusivement de produits frais et majoritairement gabonais. Le prix oscille entre 2 500 et 3 500 F CFA. Nous proposons aussi des burgers avec différents pains. Au niveau de la pâtisserie, nous sommes commanditaire, réceptionnaire et distributeur des produits de notre fournisseur   « La Forêt Noire ». Le pain nous est livré par le boulanger l’Escale. Une dizaine de pains différents sont à la vente : aux céréales, sans sel, aux graines, au son, complet, etc. Nous écoulons environ 500 baguettes par jour. Depuis l’ouverture, ce qui a changé, c’est le volume. Nous avons embauché et sommes une équipe d’une vingtaine de personnes en cuisine et derrière le comptoir, tous gabonais. Nous sommes aussi chargés de la gestion du « salon de thé », où nous pouvons servir des oranges pressées, des cafés, des thés, etc. accompagnés ou non d’une pâtisserie.

Serge, chef poissonnier

Je travaille pour prix Import depuis six ans, j’ai 56 ans. Je suis entré en ma qualité de cuisinier et c’est en remplaçant un absent à la poissonnerie que j’ai appris ce métier. J’y suis resté et je peux dire qu’ici, on peut évoluer à titre personnel et professionnel. Depuis l’ouverture, j’observe une augmentation significative de la demande de la part des clients. Je juge mon étal trop étroit pour tout exposer, mais notre espace de travail à l’arrière de la baie vitrée nous permet de proposer une large gamme de poisson frais.

Darel, fromager J’ai 24 ans. Après mon BEPC

J’ai 24 ans. Après mon BEPC, je suis entré chez Prix Import et j’ai été formé sur le terrain par les anciens. À présent, je suis en mesure de parler des différents fromages, de les catégoriser, de proposer des pâtes dures ou molles, de parler du raffinage, de vendre des produits spécifiques que je sais découper.

Éric, chef boucher

Je suis au service de Monsieur Azzi depuis une dizaine d’années. La viande vendue ici provient principalement de France et d’Afrique du Sud, également du Cameroun pour une partie du bœuf et de l’agneau. La volaille est achetée au Gabon. Notre équipe est composée de 9 personnes dont 8 sont de nationalité gabonaise. Je pratique le métier depuis 38 ans et je forme nos jeunes sur place. Notre étalage est long de 12 mètres au lieu de 8, ce qui permet un achalandage plus garni.

L'exceptionnelle cave à vin

le 15 avril 2022

Anne-Marie Jobin

Grande distribution, Carrefour-Prix Import, Partenariat


Plus d’articles dans Dossier
© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales