fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Actualité S’ADAPTER À UN NOUVEL ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL

Dans une filière bois en pleine transition et s’inscrire dans une relation de prospérité partagée avec l’ensemble des parties prenantes. Alors que le pays s’efforce de conjuguer développement économique et environnement durable, le groupe, via sa filiale gabonaise Thébault Transbois, renforce sa stratégie pour continuer à être un acteur vertueux  locales. Partenaire commercial du Gabon depuis plus de 60 ans, le groupe Thébault est aujourd’hui un acteur historique et reconnu de la vie économique locale au Gabon, mais doit s’adapter à un environnement économique en mutation.

S’ADAPTER À UN NOUVEL ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL

Le groupe Thébault est un groupe familial industriel français, fabricant de panneaux de contreplaqué à partir de 3 essences : pin maritime, peuplier et okoumé. Avec 5 sites de production, 4 en France et une usine implantée au Gabon pour l’okoumé, l’éventail des essences et des produits proposés est une force pour l’entreprise. Avec une production de 125 000 m3 de contreplaqué par an, soit 50 % de la production nationale française, le groupe est leader en France et dans le top 5 en Europe. Les panneaux de contreplaqué sont utilisés dans des secteurs très variés comme la construction bois ou traditionnelle, le nautisme, l’agencement intérieur ou extérieur, la carrosserie industrielle, l’emballage, et bien d’autres applications techniques.

UN ACTEUR DE LONGUE DATE

La relation du groupe Thébault avec le Gabon a débuté dans les années 60 avec l’exportation de grumes d’okoumé vers la France. La société se positionne alors comme un client traditionnel de l’OBAE, puis de l’ONBG et enfin de la SNBG, qui commercialisaient alors 100 % de la production de cette essence au Gabon. Dès les années 90, la nécessité de circuits courts dans les chaînes d’approvisionnement se fait ressentir. Cela correspond également aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux que le Gabon souhaite mettre en place au travers d’une politique de transformation locale progressive en application du Code forestier. Avec 75 % de taux de transformation à l’horizon 2010, le groupe Thébault décide donc de s’implanter en 1999 dans la zone industrielle d’Owendo pour y produire des placages d’okoumé, devenant ainsi le premier client traditionnel du Gabon pour l’okoumé à y créer une activité industrielle. Les placages sont ensuite acheminés par conteneurs et bateaux à ses usines françaises pour la fabrication du contreplaqué. « L’okoumé et le Gabon font partie de notre ADN », rappelle Antoine Thébault, petit-fils du fondateur et président du groupe aujourd’hui. « Nous capitalisons sur cette essence grâce à trois générations de savoir-faire industriel et technique, un solide réseau de distribution en France et en Europe, et une politique de promotion structurée en quête constante de nouveaux marchés. » Cette présence de l’okoumé en Europe participe au rayonnement du Gabon au travers la commercialisation d’un produit de haute performance, traçable et issu à 100 %, pour le groupe Thébault, de forêts gérées durablement et certifiées.

RSE, DÉMARCHE ÉTHIQUE…

La société Thébault Transbois, filiale gabonaise du groupe, avec à sa tête Monsieur Thierry Biausque, a cultivé, de par sa typologie d’entreprise familiale, une philosophie et des valeurs qui lui sont propres : indépendance financière, implication managériale dans les domaines techniques et commerciaux, coordination et implication de proximité avec ses équipes, efficacité et réactivité des investissements liés à l’outil de production, sans oublier le respect de ses engagements auprès de ses fournisseurs, ses financeurs et son personnel. Tout en respectant scrupuleusement la législation locale, elle s’engage volontairement plus loin en veillant au bien-être matériel, sanitaire et social de ses employés et de leur famille au Gabon, avec par exemple la fourniture d’EPI conformes aux strictes exigences de sécurité, des formations au risque incendie, la sécurisation des postes de travail, un service de ramassage en bus pour le transport des salariés à l’usine, l’organisation récente d’une campagne de vaccination contre la covid-19 au sein de l’entreprise, avec 100 % de personnes vaccinées

 … ET ENGAGÉE POUR L’ENVIRONNEMENT

Depuis plus de 60 ans, le groupe Thébault contribue à la valorisation des ressources au Gabon et s’inscrit fortement dans la protection de l’environnement. À l’initiative de son président, son Excellence Ali Bongo Ondimba, et avec le soutien de son ministre de tutelle le Pr Lee White, l’État gabonais met tout en œuvre pour permettre à un industriel d’adosser ses approvisionnements à une ressource forestière gérée durablement et d’afficher 100 % de ses entrants comme étant certifiés FSC- RBUE. Le groupe œuvre également à la maîtrise de l’impact de l’activité industrielle sur l’environnement tout en fiabilisant ses approvisionnements, en diversifiant par exemple les modes de transport des grumes par route, train, ou moyens fluviaux. Il a développé des partenariats avec des opérateurs locaux dans différents domaines, notamment par le financement de matériels forestiers propres, et adopté des mesures relatives à la lutte contre le changement climatique avec la valorisation des produits connexes (fabrication de palettes, utilisation de la biomasse pour alimentation énergétique, etc.).

FACE À UN NOUVEL ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL

Depuis plus de 30 ans, l’industrie du déroulage d’okoumé au Gabon a toujours été bien présente dans le tissu économique gabonais, avec des opérateurs historiques, dont le groupe Thébault, qui ont participé à la création de valeur ajoutée, d’emplois, de richesses, et à la réputation de cette essence tant sur le plan local qu’à l’échelle internationale. Ce sont de véritables « contributeurs » d’un produit connu aujourd’hui mondialement sur un marché très segmenté, très normé. En 2010, la filière bois est devenue l’axe sur lequel se structurent les bases d’une politique de diversification de l’économie. La création de la Zerp de Nkok (zone économique à régime privilégié) en est la résultante. Beaucoup de nouveaux investisseurs étrangers ont été attirés par les mesures incitatives proposées et s’y sont installés pour développer des unités de transformation, principalement dans le sciage et le déroulage, mais aussi quelques fabricants de meubles et depuis peu, de panneaux. « Au regard de l’effervescence qui s’opère actuellement dans cette zone, notamment dans l’activité qui nous concerne – le déroulage, nous ne pouvons pas occulter le fait que nous sommes face à une concurrence très vive. Il nous faut rester très vigilants et compétitifs. Cela se traduit par la maîtrise des coûts de production, le maintien de l’investissement à un niveau régulier afin de pérenniser un outil de production performant et renforcer ainsi la compétitivité, mais aussi par la promotion de l’image de marque d’un produit en conformité avec les exigences techniques et environnementales des marchés internationaux », analyse Antoine Thébault.

À PROPOS…

Le groupe Thébault est le premier fabricant français de contreplaqués avec une production de 125 000 m3 par an, soit près de 50 % de la production nationale, et se situe dans le top 5 des producteurs européens. Le groupe emploie 380 salariés et affiche un chiffre d’affaires de 80 M€ en 2021, dont 65 % à l’exportation, principalement en Europe, mais aussi dans le monde entier. L’unité de déroulage Thébault Transbois implantée à Owendo produit 35 000 m3 de placage okoumé par an et emploie 99 personnes. Direction du site : Monsieur Thierry Biausque.

le 11 mars 2022

La rédaction

Industrie, Bois, RSE, Groupe THÉBAULT


Plus d’articles dans Actualité GREENPLY, SOCIÉTÉ LEADER DE FABRIQUE DE FEUILLES DE PLACAGE DE NKOK

Actualité par Anne-Marie Jobin

REPORTAGE

19 mai 2022


HeForShe : ÉGALITÉ DES GENRES

Actualité par Anne-Marie Jobin

HeForShe (« lui pour elle ») est une campagne de solidarité pour l’égalité des sexes

10 mai 2022


AEH, NOUVEL OPÉRATEUR D’ENVERGURE DANS L’INDUSTRIE GABONAISE DU BOIS

Actualité par atibt

AEH un nouvel acteur de référence dans l’industrie gabonaise du bois

3 mai 2022

© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales