fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Actualité AIR FRANCE PRÊTE POUR LA REPRISE

Après quatre années à Moscou consacrées au développement du groupe Air France-KLM dans la région Russie-CEI, Éric Louveau a pris ses fonctions à Libreville le 1er août 2021 en qualité de directeur général d’Air France-KLM pour la région Afrique centrale qui regroupe huit pays (Gabon, Cameroun, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo, République du Congo, Tchad, République centrafricaine). Il a pour mission de réussir la reprise post covid-19 et de développer les positions commerciales du groupe Air France-KLM dans la région. À l’heure où le trafic aérien commence à repartir, il nous paraît opportun de partager avec vous son actualité.

Échos de l’Éco : Monsieur Louveau, nous n’avons pas encore eu l’occasion de vous présenter à nos lecteurs. Vous êtes arrivés pendant la crise sanitaire et à présent, vous gérez le retour à une situation plus confortable. Quels ont été les pires problèmes rencontrés et quelles ont été les solutions adoptées ?

La crise sanitaire liée à la covid-19 a généré une crise sans précédent pour l’industrie aérienne, tant en termes de magnitude que de durée, consécutivement à la fermeture des frontières et aux restrictions de voyages mises en place depuis mars 2020. Dans le monde entier, les équipes Air France se sont mobilisées dans un premier temps pour gérer les vols spéciaux et ensuite, malgré les nombreuses difficultés et restrictions, pour assurer un minimum de vols réguliers et le meilleur service possible à nos clients. La disponibilité permanente, le professionnalisme et la mobilisation des équipes dans la région ont été essentiels pour gérer avec succès cette période de crise.

À l’échelle mondiale, le nombre de passagers est passé de 4,5 mds enregistrés en 2019 à 1,8 md en 2020, soit une chute de 60 %. Cela a entraîné une perte cumulée vertigineuse de 498 mds de dollars pour les compagnies, les aéroports et les prestataires de services du domaine. À l’échelle panafricaine, une baisse de 78 millions de passagers a été enregistrée au cours de cette même année, ce qui se traduit par une perte de 14 mds de dollars. Selon l’IATA – International Air Transport Association –, il faudra attendre 2023 avant d’atteindre à nouveau les pics de performances de 2019. Où en sommes-nous aujourd’hui et selon vous, quelles sont les perspectives à court terme pour l’Afrique centrale ?

Les chiffres que vous indiquez donnent effectivement le vertige, mais illustrent bien l’impact inédit de cette crise de la covid-19 sur les compagnies aériennes internationales. Après une perte de 60 % de notre chiffre d’affaires en 2020, l’année 2021 se termine également très en dessous de nos attentes, la reprise espérée ayant été contrariée par les nouvelles vagues successives. Aujourd’hui encore, 20 mois après le début de la crise, la situation reste fragile, compliquée et très incertaine. Avec la cinquième vague qui frappe l’Europe et l’arrivée d’un nouveau variant, certains pays renforcent les restrictions tandis que d’autres ferment leurs frontières. En Afrique centrale, grâce à la réouverture progressive des frontières et la levée des limitations de fréquences, nous sommes dans une dynamique de reprise. Nous avons pu renforcer notre offre pour la saison d'hiver, notamment avec le passage à trois fréquences hebdomadaires sur la route Libreville-Paris depuis le 30 novembre 2021, avant de passer à cinq fréquences à partir du 24 janvier 2022.

Le Gabon est le pays qui s’est le plus préservé du virus en appliquant des restrictions relativement draconiennes. Quelles mesures Air France a-t-elle prises de son côté pour assurer la sécurité sanitaire de ses passagers ?

La sécurité sanitaire de nos clients et de nos collaborateurs a été et reste au centre de toute notre attention depuis le début de cette crise. Nous avons mis en place les mesures sanitaires les plus strictes en vol comme au sol, et continuons localement de travailler étroitement sur ces sujets avec les aéroports et les autorités. Regroupées sous le label « Air France Protect » (prix d’excellence 5 étoiles SkyTrax Covid Safety rating en 2021), nos mesures sont adaptées régulièrement aux évolutions de la situation sanitaire et incluent une flexibilité totale sur tous les billets Air France-KLM (100 % modifiables et remboursables sans frais et sans justificatif jusqu’au jour du départ, pour tout voyage jusqu’au 31 mars 2022).

Quelle est la situation dans les sept autres pays dont vous avez la charge ?

À ce stade, nous constatons dans l’ensemble des pays de notre région Afrique centrale une reprise progressive du trafic, en ligne avec notre augmentation de capacité. Les segments de trafic familiaux et affinitaires ont plutôt bien repris, mais le trafic touristique est encore malheureusement très limité en raison du maintien des restrictions de déplacement pour les voyages non essentiels. Quant à lui, le trafic à motif affaires reste encore très en dessous des niveaux d’avant crise. Nous sommes confiants dans le potentiel de reprise des pays de la région et comptons bien continuer à y développer nos positions commerciales. L’inauguration fin novembre 2021 de notre nouvelle agence à Port-Gentil est un bel exemple de cette volonté et de notre volonté de proposer le meilleur service à nos clients.

Monsieur Louveau, vous avez plus de trente années d’expérience dans le domaine du transport aérien. Après quelques mois en terre gabonaise, quelles sont vos observations, voire vos interrogations ?

Après seulement quatre mois en terre gabonaise et sans expérience précédente en Afrique, j’ai évidemment encore beaucoup à découvrir et comprendre sur l’Afrique et sur le Gabon en particulier. Je me suis senti particulièrement bien accueilli, avec une intégration simple tant sur le plan professionnel que personnel. L’expression « Bonne arrivée » est une vraie réalité ici au Gabon ! J’ai pu également rapidement apprécier la qualité et le professionnalisme de mes équipes et l’attachement fort des Gabonais à la marque et au service Air France. Je suis confiant dans notre capacité à réussir ensemble cette reprise tant attendue.

le 15 décembre 2021

La Rédaction

Air France, KLM, Voyage


Plus d’articles dans Actualité GREENPLY, SOCIÉTÉ LEADER DE FABRIQUE DE FEUILLES DE PLACAGE DE NKOK

Actualité par Anne-Marie Jobin

REPORTAGE

19 mai 2022


HeForShe : ÉGALITÉ DES GENRES

Actualité par Anne-Marie Jobin

HeForShe (« lui pour elle ») est une campagne de solidarité pour l’égalité des sexes

10 mai 2022


AEH, NOUVEL OPÉRATEUR D’ENVERGURE DANS L’INDUSTRIE GABONAISE DU BOIS

Actualité par atibt

AEH un nouvel acteur de référence dans l’industrie gabonaise du bois

3 mai 2022

© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales