fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Actualité NETIS : LA SOCIÉTÉ QUI NOUS CONNECTE

Netis est un groupe international créé en Côte d’Ivoire en 2009 par deux associés : Jean Farhat et Jean Claude Figali. Depuis 13 ans, Netis est l’un des prestataires de services principaux des réseaux télécommunications et énergie en Afrique de l’Est et de l’Ouest, avec un siège social basé au Maroc et une holding à Maurice. Leur ADN est résolument panafricain. C’est aujourd’hui un groupe composé de 14 filiales. Les expériences acquises par chacun des acteurs leur ont permis de créer une synergie de compétences qui est la base de leur réussite. En effet, le groupe Netis, en progression constante, collabore aujourd’hui avec 2 600 agents. Concernant la filiale du Gabon, implantée depuis 2017, elle consolide ses positions dans les métiers des télécommunications et accélère son développement dans les infrastructures et les énergies. Nous sommes allés à la rencontre de son directeur général, Karim Chekroun.

Portrait de Monsieur Karim Chekroun

Diplômé de l’Insa Lyon et titulaire d’un MBA obtenu à HEC Paris, j’ai participé à la création d’une startup dans le secteur de la distribution automatique en tant que directeur associé à Paris, ensuite dans la robotique chargée de l’export au Moyen Orient. Après 3 années chez le leader mondial des ascenseurs Schindler en France en tant que business développeur France et Europe du Sud, j’ai rejoint le groupe CFAO en 2011 en expatriation au Gabon, au Congo et au Cameroun pendant plus de 8 ans. J’y étais chargé de la direction opérationnelle de la région Afrique centrale dans les métiers de l’équipement et de la technologie. En 2019, j’ai dirigé en qualité de DG une PME gabonaise dans le secteur de la distribution d’équipements industriels, avant de prendre la direction générale de Netis Gabon en janvier 2022, filiale du groupe Netis présent dans 14 pays africains depuis 13 ans.

EE : Sur les pages de votre site internet, nous lisons que vos principaux métiers consistent à fournir des sites télécoms clés en main. Quels sont les ouvrages sur lesquels vous avez travaillé et sur quel chantier êtes-vous à l’œuvre en ce moment ?

Nos métiers s’articulent autour de 5 business lines principales : l’activité historique du Groupe concerne le « service managé » pour le compte des TowerCo* et des opérateurs télécoms. Dans ce secteur, notre rôle consiste à contrôler et assurer la maintenance des sites et pylônes de nos clients en garantissant un fonctionnement permanant et une alimentation énergétique optimale (le groupe maintient un parc d’environ 22000 sites). Notre deuxième activité concerne les infrastructures : en partant de la conception, nous fournissons les équipements passifs et actifs et construisons le site que nous livrons clés en main. La fibre optique constitue le troisième axe de nos activités. Grâce à son expertise très pointue, Netis est aujourd’hui leader en Afrique dans le déploiement des réseaux FTTx aériens et souterrains, et assure la supervision et le raccordement chez le client final (BtoC, BtoB), le lancement dans de nouvelles villes et le raccordement de bâtiments. Notre quatrième domaine d’intervention est l’énergie. Nous fournissons de l’énergie à nos clients en optimisant leur consommation via un générateur hybride ou solaire. Notre propre gamme de générateurs de marque Dynamis est équipée des motorisations les plus fiables du marché et couvre une très large gamme de puissances allant de 10 à 2000 kVA. Nous accélérons aujourd’hui notre transformation dans le développement des énergies renouvelables via des panneaux solaires en intervenant dès la phase de l’étude. Il s’agit de proposer des solutions d’optimisation économique importante des Capex et Opex et de réduction des émissions de CO². Enfin, nous effectuons également des audits d’infrastructures par drone. Ce procédé offre la possibilité de surveiller, inspecter et surtout analyser les données en utilisant des plateformes innovantes et des applications dans des domaines d’activités très larges : infrastructures électriques, télécoms, secteur minier (cartographie, topographie), pétrole, forêt, agriculture et aussi infrastructures routières ou ferroviaires, etc.

EE : Quel est votre développement commercial au Gabon ?

Nous nous sommes installés au Gabon en 2017 dans le cadre du déploiement du réseau fibre optique de Libreville pour le compte d’un acteur majeur du secteur des télécommunications avec qui Netis collabore dans une dizaine de villes en Afrique. Nous avons installé 100 % du réseau de fibre optique à Libreville. Nos équipes s’emploient à la conception et la construction du réseau, ainsi qu’aux raccordements des boîtiers internet SAV et l’entretien. Depuis deux ans, nous développons également un partenariat dans le secteur de l’énergie. Dans le cadre d’un projet structurant sur le long terme pour l’optimisation du réseau électrique gabonais, nous réalisons avec des drones des audits de maintenance des pylônes électriques.

Nous intervenons également sur des projets plus ponctuels avec plusieurs opérateurs économiques du Gabon et quelques administrations. Notre ambition est de nous diversifier au Gabon sur l’ensemble des business lines du groupe Netis. La première concrétisation de cette volonté est effective, notamment avec l’ouverture de nos nouveaux bureaux à Port-Gentil et prochainement à Moanda. Nos clients indirects sont tous les utilisateurs d’une connexion internet ou électrique, vous et moi, donc le grand public.

EE : Pour mener à bien vos travaux, vous devez utiliser des matériels de chantier. Soustraitez-vous certaines parties de vos tâches ?

Nous disposons d’une flotte de 70 véhicules, dédiés essentiellement aux opérations de terrain à travers tout le pays. Nos équipes disposent d’outils de communication, de tablettes connectées aux plateformes de suivi en temps réel. Selon la nature de l’intervention, des équipements spécifiques leur sont attribués : des échelles isolées en fibre, des équipements de protection individuelle (EPI), des appareils de mesure électroniques de haute technologie, etc. Cependant, nous faisons effectivement appel à la sous-traitance, sous forme de partenariats à long terme et essentiellement pour des tâches non stratégiques. Le choix de nos sous-traitants entre dans un cadre bien défini, avec des préqualifications soumises aux respects des règles HSE (hygiène sécurité et environnement) , contractuels et légaux mis à jour annuellement par le Groupe.

EE : Vous attachez une grande importance à la réactivité de votre service après-vente. Au vu de l’étendue d’une fibre optique, comment procédez-vous ?

En effet, la réactivité est l’une de nos exigences. Nos 50 équipes sont réparties sur nos trois activités principales : la construction, la maintenance/SAV client et le raccordement des nouveaux abonnés. Un centre d’appels planifie et pilote les actions pour une réactivité et une efficacité optimale. Nous gérons un parc constitué de plus de 1 000 km de réseaux de fibre et quelque 35 000 clients. Mensuellement, nous réalisons environ 2700 interventions chez les clients finaux, réparties entres les connexions des nouveaux abonnés et les demandes SAV. Nous assurons un service 24/7/365 avec une vingtaine d’équipes d’intervention pour garantir le fonctionnement du réseau et offrir l’une des meilleures expériences clients.

EE : La diversité de vos activités nous amène à vous demander comment vous recrutez vos collaborateurs.

Nous travaillons avec l’ONE et diffusons nos offres d’emplois sur leur site. Pour certaines activités, nous faisons appel à des cabinets de recrutement et pour d’autres, nous consultons notre banque de données, mise à disposition par le Groupe. Il s’agit d’un réseau interne qui permet à Netis de constituer un vivier de profils précis si une opportunité se dessine.

EE : Quel est l’effectif de l’équipe Netis Gabon ?

Au Gabon, Netis compte environ 200 employés, dont 30 % de femmes. La moyenne d’âge est approximativement 28 ans. Le groupe accorde une importance tout à fait particulière à la place des femmes dans les rangs de Netis. Malgré la technicité de nos métiers, nos équipes sont formées de techniciennes et de techniciens aux résultats remarquables. Nos équipes, en plus des formations-métiers, reçoivent les formations professionnelles et certifiantes normalisées et agrées par l’Aganor.

EE : Quelle est votre politique en termes de RSE ? Formation, genre, etc. ?

Comme vous le savez, la responsabilité sociétale des entreprises tourne autour de 3 volets : environnemental, social et économique. Chez Netis, la RSE est une conviction diffusée depuis plusieurs années par les dirigeants du Groupe, transmise aux filiales et partagée au quotidien à travers nos réalisations. C’est une approche globale avec des actions concrètes, mesurées et notées mensuellement à travers de KPI (indicateur de performance) : cela passe notamment par le traitement de nos déchets, nos émissions de CO2 ou le suivi de nos consommations. Nous privilégions également la numérisation des documents pour réduire le gaspillage du papier à travers nos applications on cloud.

Aussi, nous accompagnons en parrainage l’ONG RGEDD (Réseau gabonais pour l’environnement et le développement durable) qui réalise un travail remarquable dans le domaine de la protection et de la propreté des quartiers de Libreville. Comme indiqué précédemment, la promotion du rôle de la femme est une de nos fiertés. Par ailleurs, dans le cadre de la contribution sociale, Netis a créé sa propre université certifiante baptisée Uninet qui sera opérationnelle d’ici la fin de cette année. Elle recevra les collaborateurs qui se verront prodiguer des cours par des experts internationaux sous forme de modules en ligne ou en présentiel. À mon sens, la RSE est un état d’esprit qui fait la force d’un collectif.

EE : Une fois la fibre optique posée, votre rôle consiste à l’entretenir, n’est-ce pas ? Quelles sont vos autres perspectives ?

Nous évoluons sur des métiers à cycles courts, en particulier en ce qui concerne la fibre optique. Ce sont des business qui connaissent une forte croissance lors du lancement du projet, souvent en partant de zéro. Au bout de quelques années, l’activité atteint une certaine maturité, avec moins de zones d’extension, la priorité s’oriente alors vers l’entretien, la remise à niveau du réseau, avec pour point focal le client et sa satisfaction. Notre ambition est de mener à bien notre virage de diversification tout en consolidant nos métiers historiques en nous adaptant aux nouveaux défis de nos clients et de nos marchés. Notre chantier de transformation est en route au Gabon sur l’ensemble des business lines du groupe Netis, avec notre expertise en audit par drone et dans le domaine des énergies, y compris solaire.

* Entreprises qui possèdent les tours, pylônes ou mâts, sur lesquels les opérateurs installent leurs antennes

le 20 septembre 2022

Anne-Marie Jobin

Netis, Fibre optique


Plus d’articles dans Actualité COREX INTERNATIONAL VIENT DE FÊTER SES 13 ANS

Actualité par Anne-Marie Jobin

Interview de Monsieur Didier Kouakoua, Directeur Général de la Société Corex International

22 novembre 2022


30e ANNIVERSAIRE DE LA CIMA CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D’ASSURANCES

Actualité par

16 novembre 2022


CANAL+ ET SES ENJEUX AU GABON

Actualité par Anne-Marie Jobin

Interview de Monsieur Edoh Signon Directeur Général Canal+ Gabon

14 novembre 2022

© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales